Les blasons de Lyon

Depuis des siècles, le blason a été utilisé par les Lyonnais comme marque distinctive pour différencier les classes de familles. En effet, on le retrouve chez les familles princières, les familles de nobles, mais également chez les artisans.

Les débuts du blason de Lyon

L’apparition des blasons de Lyon a commencé à être officielle qu’à partir du moyen-âge. Pour les familles de classes sociales assez élevées, comme les princes ou les bourgeois, ces marques distinctives représentaient généralement les exploits qu’ils ont accomplis. Les symboles qu’ils utilisaient se sont également apparentés à des armoiries. Les premiers blasons de Lyon ont été représentés par un écu rouge ou de gueules, avec un chef bandé de couleur azur et or. Chacune des couleurs du blason représentait quelque chose. En effet, le rouge était destiné aux rois, et l’or et l’azur étaient pour le royaume de Bourgogne.

Puis, à partir du Xe siècle, les comptes de Lyon représentés par les grands seigneurs de la ville, ont changé le blason par les des gueules au lion d’argent. Ces changements ont été effectués avant 1058 pendant le royaume d’Arles et à partir de cette même année pendant le Saint-Empire germanique. Les véritables premières apparitions du lion lyonnais étaient en 1320. Cette année était également marquée par l’accord de l’archevêque Pierre de Savoie pour l’emplacement d’une charte. C’est d’ailleurs avec la mise en place de cette charte que les premiers blasons de Lyon à l’effigie du lion d’argent sont apparus.

La modification du blason de Lyon, de l’empire à nos jours

À partir de la Révolution française, toutes les traces des armoiries lyonnaises ont été abolies. Toutefois, en l’an 1809, le roi Napoléon sortit un décret permettant la restauration de ces blasons. C’est alors qu’il modifia entièrement l’aspect physique du blason. En effet, il remplace les gueules chargées du Chef de France par trois abeilles qui étaient censées représenter le nouvel empire.

Au début des années 1815, le blason de Lyon a encore subi des modifications. Effectivement, le roi Louis XVIII donna la permission à toutes les villes de Lyon de réutiliser leurs armes traditionnelles. Puis, il permit également au Lyonnais d’insérer une épée sur la patte droite du lion pour montrer leur reconnaissance envers le roi. À partir de la période monarchique, les fleurs de Lys furent échangées par des étoiles pour marquer une certaine neutralité. Par contre, en l’an 1848, pendant la période de la république, le blason n’eut aucune modification. Ainsi, le roi Napoléon III en profita pour remettre les abeilles, mais il conserve tout de même le lion et son épée.

À partir de l’année 1900, Lyon décida de réutiliser le blason d’origine, c’est-à-dire, le lion sans épée et ses trous fleurs de lys. Ce changement a été effectué à cause de la demande du sénateur Claude-Marius Vaisse. Aujourd’hui, le blason de Lyon se lit « De gueules au lion d’argent, au chef d’azur chargé de trois fleurs de lys d’or ».